La reine dans la poubelle

Publié le par Sorcière aux Axolotls

Un homme riche jette sa femme de 30 ans dehors, avec ses affaires, mais sans argent : ils se sont mariés il y a 5 ans, et tout ce temps, la femme n'a pas eu d'enfants : alors elle est accablée par tout les amis et la famille de son mari, mais aussi de ses parents . D'année en année, ça  empire : dès qu'elle fait elle quelque chose, tout était brisé , sali par des mauvaises critiques : ne fait elle rien , même chose.
Un jour , l'homme part en voyage d'affaires : sa femme n'a pas le temps de lui dire qu''elle est enceinte que l'avion déjà s'envole. Alors elle lui laisse un message vocal, appelle ses parents, ses amis, ses beaux parents.
Mais comme tout le monde la déteste car elle est belle  et talentueuse et qu'elle a épousé le meilleur parti de la ville, les félicitations sont froides, voire glacées.
Et puis sa propre mère qui déteste sa fille à cause de ses talents et sa beauté, ourdit un monstrueux complot, sans en parler à personne.
Un jour, la fille qui se nomme Elisabeth, accouche d'une fille, Mahëlanne et d'un garçon, Killian. Épuisée, elle s'évanouit.
Deux jours plus tard, elle reprend conscience et réclame ses bébés : l'infirmière lui annonce, en lui montrant les dossiers, que ses enfants sont morts.

Elisabeth est dévastée, n'arrête pas de pleurer, s'enferme dans sa chambre, sombre dans une sévère dépression... et comme elle n'est pas bien , qu'elle ne travaille plus, sa mère la met dehors, la poussant dans les poubelles.

La femme s'évanouit, sans que personne ne fasse attention à elle. Elle a quand même des bijoux et des pierres précieuses avec elle,  Alors elle va les vendre, y compris sa bague de fiançailles, et son anneau de mariage.. et puis pars dans une autre ville, très lointaine, pour se ressaisir, se soigner de sa dépression et repartir du bon pied, car après tout, ce n'est pas de sa faute tout ce qui est arrivé.
Après avoir vendu toutes les choses précieuses financièrement qu'elle a sur elle, elle est à la tête d'un petite fortune: mais elle ne veut pas dépenser et vivre dans les fêtes et les plaisirs, car elle a un plan : elle a 35 ans, Elisabeth, et elle ne veut pas gaspiller son argent.
Elle prends des cours de tricot, de crochet, de couture, fabrique des petits bijoux avec tout ce qui lui tombe sous la main, s'achète aussi une imprimante à tissus et une imprimante 3D : elle fait l'acquisition d'un petit poste à souder, d'un stylo à pyrogravure, d'une machine à coudre, de stylos 3D , et d'autres choses pour bricoler et créer des jolis objets .
Mais les débuts sont très difficiles, malgré un peu de publicité : la galerie ne reçoit que très rarement de visiteurs, encore moins de clients.

Elle a une idée soudaine  : streamer , faire des vidéos, et elle a beaucoup d'abonnés, de followers, et du succès.

Ceci, dit son rêve de faire connaitre ses créations et de donner des cours sur sa façon de faire n'a pas la renommée attendue.

Mais petit à petit, elle se rend compte que , sur internet, l'intérêt des gens grandit .. doucement, mais sûrement et régulièrement.
 
Elisabeth a 40 ans, des  vrais amis, des véritables admirateurs, elle a créé des émules par ses créations.

Sur le poignet gauche, elle a une tache de naissance en forme d'orchidée.

Souvent, elle pleure, le soir dans son lit, en pensant à ses enfants.

Un jour , elle se promène dans un parc avec ses deux chiens, et soudain il se mettent à courir à fond, de toute leur vitesse, et dans un grognement menaçant sautent sur un homme qui emmène un petit garçon , alors que celui ci appelle à l'aide son papa et sa maman.

N'écoutant que son coeur, oubliant sa peur, elle court, et prend l'enfant dans ses bras pour le réconforter. Ses chiens reviennent, il n'ont pas réussi à capturer l'homme, par contre l'un d'eux ramènent une chaussure ensanglantée. Sans trop penser à ce qu'elle fait, Elisabeth enferme la chaussure dans un sachet, dépose ce même sachet dans son sac à dos, et prends le petit sur ses épaules, et elle lui dit "voilà maintenant tu est tout  grand , tu vas voir ton papa et ta maman de loin oki ?'"  le petit répond "d'accourd"  ! et oui, 5 minutes de marche suffisent à les retrouver. "Oh madame merci beaucoup dit l'homme, les larmes coulant sur ses joues, vous avez sauvé mon petit gars". La fillette, un peu plus âgée que le petit gars, la serre dans ses bras en la remerciant d'avoir sauvé son petit frère.

Mais d'un coup, Elisabeth se fiche, pâlit... et s'évanouit. Elle se relève cinq minutes après, et prends le poignet du jeune homme et lui montre le sien ; elle fait de même avec la jeune femme.. et vérifie aussi ceux des enfants.

Exactement la même tache de naissance, sur le poignet gauche.. même forme, même endroit.. Alors une seule question se pose : se pourrait il que... Bon faut aller à l'hôpital et aussi demander à consulter les archives de la mairie. Arrivés à la mairie , ils ont accès aux certificats de naissance et de filiation.. Quelque peu sonnés, ils vont tous s'asseoir sur les marches de l'église... "je suis grand mère, oh si c'était vrai, si c'était vrai.." elle murmure cette phrase alors de des grosses larmes tombent à terre, quelques unes, puis de plus en plus.. les chiens la réconfortent et elle se sent mieux... mais les gouttes tombent de plus en plus et..; mais oui il pleut ! Ils vont tous se réfugier dans un petit restaurant et se racontent leurs vies respectives.

Le lendemain, ils vont tous à l'hôpital, mais le personnel soignant qui s'est occupée d'elle à l'époque n'est plus là. Ils ont néanmoins accès aux archives et oui, il s'avère qu'une jeune femme du nom et du prénom d'Elisabeth a accouché de deux enfants en pleine forme. Mais qu'une autre femme a donné naissance à des enfants morts nés, et que son coeur n'a pas tenu.

Une hypothèse se forme : ils ont échangé la mère et les bébés, mais pourquoi ? Elisabeth pense que sa mère la déteste , donc elle lui a fait croire que ses deux bébés étaient morts, et qu'elle a échangé l'identité des deux femmes, pour démontrer à son fils qu'elle était morte aussi.

Les deux enfants ont été laissés à l'orphelinat, heureusement un couple aimant et sans enfants les ont bien élevés et leur ont donné une bonne éducation. Mais pour ne pas avoir de fausse joie, tout le monde décide d'aller subir un test ADN.

Quelques temps plus tard, BOUM !!! Le résultat révèle qu'Elisabeth , Killian  et Mahëlanne sont bien ses enfants.. les petits enfants sont bien ses petits enfants.

Ils sortent de l'établissement médical en hurlant de joie, en dansant, et sur la place se mettent à danser et chanter. Les personnes passant par là, se mettent aussi à danser et chanter, même si ils ne savent pas pourquoi, mais il émane de cette famille tant de bonheur que tout le monde est touché.

Au fil des jours, ils se regroupent  dans un atelier collectif, où chacun chacune a sa pièce , ses affaires et vendent leurs productions dans la boutique qui a toujours son succès.

Un jour, ils décident de partir en voyage, pour fêter et l'anniversaire d'Elisabeth,  et le fait que la boutique , avec le travail de tous et toutes, a rapporté dix millions d'euros.

Ils font moitié du temps à la montagne, et le reste du temps à la plage. Elisabeth est aussi enfant que ses petits enfants  : elle construit et décore des châteaux de sable, et d'autres sculptures. Elle est invitée à participer au concours de la plus belle création éphémère en sable, le premier prix sera de cent mille euros. Elle dit que oui, crée tout un orchestre , avec des habits, le public, les instruments, et tant d'autres détails ... au bout d'une semaine, les inspecteurs visitent, prennent des notes, critiquent, et c'est Elisabeth qui gagne le premier prix.

Pour fêter ça, ils vont au restaurant au bord de la mer, au menu   : moules-frites, et glaces au dessert.
Puis ils rentrent à l'hôtel.
Sur le trottoir, un homme encore jeune, mais l'air très malade, mendie quelques pièces pour manger, il est accompagné d'une vieille dame triste, très triste, comme si un chagrin intérieur la ronge depuis des années et des années.

Ils se reconnaissent instantanément, et la vieille dame dit "c'est de ta faute si nous sommes dans cette situation" et continue à déblatérer à tort et à travers.
L'homme ne dit rien, il baisse les yeux, mais soutien sa mère avec des hochements de tête. Alors les enfants d'Elisabeth leur racontent la vérité.

La vieille dame dit "alors quoi ? tu vas nous faire un procès ? "
"Non répond Elisabeth, à quoi ça servirait ? je vous propose quelque chose : votre fils fait un test ADN avec mes enfants, et résultats négatifs ou positifs, je vous trouve un logement et je vous ferais parvenir de l'argent tous les mois, ce sera mieux que d'être sur le trottoir, sans abri, à mendier".

Ils disent oui, et puis Elisabeth et ses enfants les mettent en pension de famille de luxe,,  payent tous les soins , et leur fait tenir à chacun 700 euros par mois.

Ils sont bien attrapés, d'ailleurs, car ils ont cru qu'Elisabeth allait leur donner une maison et plein d'argent .. mais elle a discuté avec ses enfants , enfin sa famille retrouvée, et tous ont décidé que , si ils ne peuvent pas les laisser dans la misère, c'est tout ce qu'ils peuvent faire pour ces personnes qui ne regrettent rien. Au moins, ils ne leur pourrissent pas la vie, et sont nourris, logés et soignés.

Tout le confort matériel dans leurs chambres est fourni aussi par la famille, n'empêche que si l'homme commence à avoir des remords en se souvenant de son attitude, sa mère continue à maudire la pauvre femme qui n'y est pour rien.

Quand la vieille dame fut sur le point de mourir, qui a été à ses cotés, pleurant sincèrement , lui tenant la main? Elisabeth. Qui par la suite a payé ses dettes ? Elisabeth.

Quand à l'ex mari, il a regretté bien sincèrement et bien fort tout le mail qu'il avait fait.  Il a bien changé, est devenu gentil et bienveillant.

D'ailleurs il remercie la vie de lui avoir fait vivre toute cette misère, parce qu'il est devenu meilleur.

ET un jour , comme il peut se déplacer en fauteuil roulant, il gagne au loto,  et petit à petit, devenant de plus en plus autonome, il embauche un couple pour s'occuper de lui, et ouvre un centre pour venir en aide aux plus démunis ; il arrive à faire redresser plusieurs situations, à loger des personnes sans abri, à leur obtenir une pension grâce à sa fondation,  simplement pour que ces personnes aient la base de la vie au quotidien : logement, vêtement, nourriture, aide aux paiements des factures..aide à la scolarité. Il est heureux..

Un jour il répond à une question très importante "mais pourquoi avez vous créé votre fondation Elisabeth ? "
"parce que ma fille m'a montré que le plus important était de s'occuper de soi, et si possible d'aider les personnes en détresse, là où ne serait ce qu'un individu est malheureux, toute une nation est malheureuse".

et il dit aussi 'j'avais rencontré une reine, car noble de coeur, je ne le savais pas, et je l'ai jetée à la poubelle".

____________________

J'aime bien ce conte, oui je sais il est complètement bisounours, mais vous me connaissez, amis lecteurs, je suis une bisounourse.
Des gros bisous câlins de loin prenez soin de vous et de ceux que vous aimez, et au plaisir de vous lire dans les commentaires ♥♥





 

 








 

Publié dans Contes à ma manière

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jean Dornac 29/05/2021 13:48

Coucou Reine Christine !! Si seulement le monde ressemblait un peu, un peu au moins à ceux que tu décris, notamment celui d'aujourd'hui ! On y vivrait tellement mieux ma chère consoeur ! Bisousssss

Sorcière aux Axolotls 29/05/2021 14:31

C'est vrai, j'aimerais ça aussi. Un jour peut être qui sait ? Bisous Roi Jean Dornac ♥♥